A Propos du Festival

En Bref

Chaque peuple a un message singulier à porter, à apporter au monde comme en témoigne la substance de la convention de l’UNESCO  de 2005, sur la diversité des expressions culturelles. C’est précisément le cas du peuple Balessing, dont le long récit de son histoire est marqué par l’empreinte d’hommes et de femmes, qui, inspirés par un idéal éthique, ont matérialisé dans des œuvres remarquables, des valeurs d’esthétiques, et ont enrichi, de manière éclatante, le patrimoine culturel de l’humanité et dont la préservation est une grande cause. Face à la ruine des corps humains dont l’existence est passagère, face au matérialisme triomphant de certaines civilisations- dont le poète Valery disait qu’elles sont aussi mortelles-, restera toujours la certitude de ce qui est durable, le spirituel, le religieux. Bref l’esprit immortel de l’immatérialité. C’est fort de cette évidence implacable  que le roi des  Balessing fortement soutenu par  son peuple, organisent le festival artistique et culturel dénommé MANEKOUO’O. Un moment singulier de commémoration, de célébration et d’exaltation. Oui,  la commémoration du mythe de ses origines. La célébration de  l’unité de ses filles et fils. L’exaltation de son identité particulière, ancrée  dans les  valeurs traditionnelles de paix, de fraternité, d’hospitalité, et  forgée par une histoire immémoriale, de référence spirituelle d’une transcendance immarcescible.